QU'EST CE QUE L'ASTROBLEME

DE ROCHECHOUART ?

UN PETIT HISTORIQUE...

 

Contexte géologique

Le cycle orogénique hercynien, dont est issu le Massif-Central s'achève au début du Trias (-240 millions d'années). A la fin de cette époque, le supercontinent, La Pangée, va commencer à se fragmenter. C'est probablement à ce moment là que les océans Atlantique et Indien s'ouvrent.

Au Jurassique, les massifs hercyniens sont bien applanis sous l'action de l'érosion. Il forment alors des pénéplaines. A cette époque, la mer commence à progresser sur ces plates-formes littorales.

La mer Jurassique va se retirer pour laisser la place à une couche de sédiments qui recouvre entièrement le cratère et ses impactites. Puis, l'orogenèse alpine va s'amorcer. Parmi les changements qu'elle va entraîner, il y a le soulèvement et le basculement du Massif-central. L'érosion se fait très intense et arrache peu à peu la couverture sédimentaire d'âge Jurassique. Ce phénomène poursuit son oeuvre en érodant sérieusement la couche des impactites.

Aujourd'hui, notre site situé en bordure Nord-Ouest du Massif central voit affleurer ici et là des lambeaux d'impactites.

A côté de ces impactites, la géologie de la région nous permet de voir des roches métamorphiques cristallophyliennes ( gneiss, micaschistes, leptynites), des roches plutoniques ( granite) et des roches filoniennes (microgranites).

D'un point de vue tectonique, on peut distinguer des grandes failles sub-verticales considérées pour la plupart comme étant postérieures à l'impact et des failles sub-horizontales interprétées comme conséquences directes de l'impact ( ces dernières ont participées aux mouvements de réajustement du cratère).

 

Une découverte récente...

Des scientifiques, ces roches ne seront connues qu'au début du XIX siècle. En effet, grâce à la volonté politique du moment, un recensement pluriel fut entrepris sur toute la France. Des groupes de minéralogistes furent intégrés aux groupes de travail qui sillonnèrent toutes les régions françaises.

Au début de ce siècle, ne sachant pas comment expliquer la formation de cette roche, ils ne purent constater que cette bizarrerie de la nature.

Détails d'un échantillon de brèche type Montoume, photo Association Pierre de Lune.

Il faut attendre des travaux plus récents pour commencer à voir poindre la vraie identité de ces roches.

Après avoir été expliquées par le biais du volcanime, du plutonisme, du sédimentaire, ces roches trouvèrent enfin leur vraie origine grâce aux recherches de François Kraut. Avec l'appui des travaux américain et allemand, il put avancer une nouvelle hypothèse à la fin des années 60, celle du métamorphisme de choc.

 

L'astroblème de Rochechouart - Chassenon ( ou cratère fossile) se situe à la fois en Limousin et en Poitou-Charentes. Ainsi, deux régions ont le privilège de s'étendre en partie sur un site météoritique.

De la structure même du cratère il ne reste pas grand chose en apparence. La principale richesse et l'originalité de ce site s'observe en particulier dans son patrimoine bâti.

Ces roches spécifiques à la région de Rochechouart et des environs sont connues de la population depuis des siècles. Pour s'en rendre vraiment compte, il suffit de regarder les maisons, les églises, le petit patrimoine, qui témoignent de cette utilisation. La plus ancienne construction qui utilise ce matériau est le site des thermes Gallo-romain de Chassenon, édifice daté du Ier siècle après J.C. 

Depuis des siècles, l'homme a utilisé les richesses locales, c'est à dire ce matériau né de la rencontre du ciel et de la Terre. Ces brèches d'impact se retrouvent partout et sur une surface qui équivaut à peu près à 250 km².

Vous serez surpris par les teintes et le charme qui se dégage de notre territoire d'exception, à mi-chemin entre La Haute-Vienne et La Charente.

 

Accueil

Qu'est-ce que l'astroblème de Rochechouart ? Situation géographique / Petit historique

Qui sommes-nous ?

Nos différentes activités Exposition permanente / Animations et activités éducatives / Protection des sites / Actualités scientifiques

Liens

© Association Pierre de lune - 2000-2007 - pierre-lune@wanadoo.fr     Nouveau site : www.espacemeteorite.com